Le Musée pilote un vaste chantier d’expérimentation en collaboration avec 17 partenaires dans le cadre du programme d’adoption d’Innovation ENCQOR

 Montréal, le 27 février 2020 – La technologie 5G arrive très bientôt au pays, mais sommes-nous prêts à exploiter pleinement son potentiel ? Dans le cadre du projet d’Innovation ENCQOR, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et ses 17 partenaires des secteurs culturel et muséal prennent les devants en menant un vaste chantier numérique sur les possibilités d’application de la technologie dans le milieu culturel. Ensemble, ils exploreront ce potentiel, en vue d’anticiper les changements et de proposer des innovations et de nouveaux outils numériques bénéfiques pour la culture au Québec.

Technologie 5G et projet Innovation ENCQOR
La 5G est la cinquième génération de technologie de partage de données sans fil. Elle a pour avantage d’augmenter de manière significative la capacité de transfert de données, passant de 100 mégabits par seconde à 10 000 mégabits par seconde. Chapeauté par le gouvernement du Canada et cinq géants du numérique (Ericsson, Ciena, Thales, IBM et CGI), le projet Innovation ENCQOR invite les acteurs de l’industrie et des PME à user du premier corridor précommercial d’infrastructure numérique 5G au Canada. C’est grâce à ce projet que le MBAM et ses collaborateurs pourront expérimenter ce réseau cent fois plus performant.

Ces explorations sont pilotées par PRISME, le laboratoire d’innovation en médiation numérique du MBAM,  et mobilisent les partenaires suivants : le Centre Canadien d’Architecture, le Centre Phi, CREO, Culture pour tous, GénieLab, iSCAN, MEM – Centre des mémoires montréalaises, le Musée de la civilisation, le Musée d’art contemporain de Montréal, Musées Montréal, le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée POP de Trois-Rivières, le Partenariat du Quartier des spectacles, la Société des musées du Québec, Synapse C, l’Université Concordia, l’Université du Québec à Montréal et l’Université du Québec à Trois-Rivières.

De plus, PRISME collabore avec Bryn William-Jones, professeur titulaire et directeur des programmes de bioéthique de l’École de santé publique de l’Université de Montréal, qui le conseille quant aux questions éthiques soulevées par les projets et l’arrivée de la 5G dans l’environnement urbain.

Deux chantiers pour repenser l’expérience culturelle
PRISME pilote actuellement deux chantiers sur les nouvelles possibilités offertes par la technologie 5G, tant sur le plan des pratiques que des infrastructures muséales.

Le premier chantier s’intéresse au stockage et au partage des bases de données muséales dans le nuage. Au cours des dernières années, plusieurs institutions muséales ont entamé la numérisation de leurs collections ce qui a permis d’importants gains sur le plan de la documentation des collections et de leur accessibilité. Toutefois, la quantité de données rattachées aux objets et aux œuvres des collections muséales est imposante. Ainsi, les membres de ce chantier réfléchissent à la manière de favoriser le partage des données des collections entre les musées québécois et canadiens. La technologie 5G permettra d’explorer des pistes de solutions efficaces pour la gestion des collections. Par exemple, il serait possible d’imaginer la mise en place d’une vaste base de données muséales dépositaire de toutes les collections de la province.

Le deuxième chantier explore la médiation des contenus muséaux et culturels auprès des publics. Il a pour mandat de décloisonner l’offre muséale en lui octroyant toute la puissance et les possibilités offertes par la 5G. Par exemple, la technologie 5G pourrait être utilisée comme outil de rapprochement social en permettant aux aînés en perte de mobilité de participer à distance aux ateliers créatifs offerts dans un musée. Des parcours ludiques multijoueurs, géolocalisés, immersifs et collaboratifs pourraient aussi être déployés à travers les salles d’exposition d’un musée. Le déploiement de la technologie 5G pourrait ainsi accroître la démocratisation culturelle en permettant aux musées de rejoindre les publics éloignés. Finalement, la 5G pourrait être utilisée comme outil de mobilisation citoyenne en facilitant l’organisation d’événements publics et multisites de création en collaboration avec des organismes intervenant auprès des personnes marginalisées. Somme toute, les possibilités de décupler l’impact de la culture sont illimitées.

Un impact à l’échelle de la province
Au terme du projet, le MBAM et ses partenaires seront considérés comme des précurseurs dans l’application de la technologie 5G en contexte muséal ou culturel et pourront agir à titre de conseillers auprès des autres musées et organismes culturels de la province.

 

Remerciements
Partenaire public : Innovation ENCQOR

 – 30 –

Salle de presse : mbam.qc.ca/salle-de-presse

 

Source et renseignements :

Maude N. Béland
Chargée des relations médias | MBAM
T. 514-285-1600, poste 205
C. 514-886-8328
mbeland@mbamtl.org

 

Patricia Lachance
Chargée des relations médias | MBAM
T. 514-285-1600, poste 315
C. 514-235-2044
plachance@mbamtl.org

 

À propos du Musée des beaux-arts de Montréal
Avec plus d’un million de visiteurs par année, le MBAM est l’un des musées les plus fréquentés au Canada et en Amérique du Nord. Ses expositions temporaires aux scénographies originales croisent les disciplines artistiques (beaux-arts, musique, cinéma, mode, design) et sont exportées aux quatre coins du monde, tandis que sa riche collection encyclopédique, répartie dans cinq pavillons, comprend l’art international, les arts du Tout-Monde, l’art contemporain, les arts décoratifs et le design, ainsi que l’art québécois et canadien. Le Musée a connu une croissance exceptionnelle au cours des dernières années avec l’inauguration de deux nouveaux pavillons et d’une nouvelle aile : le pavillon Claire et Marc Bourgie en 2011, le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein en 2016, et l’aile Stéphan Crétier et Stéphany Maillery dédiée aux arts du Tout-Monde en 2019. Le complexe du MBAM est par ailleurs doté d’une salle de concert de 460 places, la salle Bourgie, ainsi que d’un auditorium et d’une salle de cinéma. Le MBAM est en outre l’un des plus importants éditeurs canadiens de livres d’art en français et en anglais diffusés à l’international. Enfin, le Musée abrite l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand complexe éducatif dans un musée d’art en Amérique du Nord, qui permet la mise en œuvre de projets innovants en éducation, en mieux-être et en art-thérapie. mbam.qc.ca

À propos de PRISME
PRISME est le laboratoire d’innovation en médiation numérique du MBAM. À la fois lieu de réflexion et catalyseur de collaborations, ce laboratoire soutient le développement de la médiation numérique muséale au Québec. Mobilisant un vaste réseau de partenaires, il suscite des collaborations qui permettent d’imaginer et de cocréer de nouvelles formes de médiation numérique muséale, pour enrichir l’expérience des visiteurs au sein d’institutions muséales. PRISME initie des recherches sur les interactions avec le numérique de publics muséaux, facilite des projets d’innovation collaborative, offre des explorations numériques aux publics, catalyse des collaborations intersectorielles et suscite le partage d’expertise et d’expériences entre professionnels. Globalement, il se positionne comme un pilier dans l’écosystème de l’innovation technologique muséal montréalais et québécois. Le laboratoire numérique du MBAM, est un projet financé par le ministère de la Culture et des Communications dans le cadre de la mise en œuvre de la mesure 115 du Plan culturel numérique du Québec.

À propos de ENCQOR 5G
Le projet ENCQOR 5G (Évolution des services en nuage dans le corridor Québec-Ontario pour la recherche et l’innovation) est un partenariat d’envergure axé sur la recherche, l’innovation, et l’adoption de produits et services 5G par les utilisateurs finaux, dans le domaine des technologies de rupture 5G. ENCQOR met gratuitement à la disposition des entreprises et des chercheurs du secteur public une infrastructure ainsi qu’un ensemble de technologies et outils à la fine pointe pour leur permettre de développer et de tester des solutions technologiques dans un contexte de réseau précommercial à large bande 5G. ENCQOR est rendu possible grâce à des investissements privés et publics de la part des gouvernements du Canada, du Québec et de l’Ontario ainsi que des chefs de file mondiaux de la technologie numérique (Ericsson, Ciena, Thales, IBM Canada et CGI). ENCQOR est coordonné au Québec par Prompt ainsi que par OCE en Ontario.